Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des dispositifs pour faciliter l’entrée en poste du salarié

par Marc Le Jallé 26 Avril 2017, 08:44 Emploi

Noémie réalise une POE (Préparation Opérationnelle à l’Emploi) avant son embauche.

 

Denis et Aurélien, associés à Missillac, recherchaient un complément de main d’œuvre pour leur exploitation. Ils ont rencontré Noémie, dont la candidature leur avait été transmise par la Bourse de l’Emploi. Titulaire d’un diplôme agricole d’il y a une vingtaine d’année, elle a peu travaillé en agriculture, et ses expériences à ce niveau sont surtout en élevage porcin. Le poste à pourvoir est centré sur l’élevage de canards pré-gavage, production principale de la structure, et la viande bovine : Denis et Aurélien voudraient bien d’abord vérifier comment Noémie pourra s’adapter à leurs élevages.

 

Avec l’appui de la chambre d’agriculture et de Pôle-Emploi, une période d’immersion professionnelle est mise en place et permet d’évaluer la candidate sur les tâches quotidiennes pendant une semaine. Le bilan est positif et les deux parties souhaitent poursuivre ensemble ; cependant, pour prendre le poste, Noémie aurait besoin de renforcer ses compétences au niveau de la connaissance de l’élevage avicole et de la maitrise de la conduite du tracteur.

 

Pour le premier point, l’élevage de canards, le tutorat dans l’entreprise est le plus indiqué car il y a peu de modules de formation adaptés à cette production très spécifique. Côté conduite, Aurélien qui a été chauffeur en ETA, mesure qui si Noémie à des bases sur le pilotage, elle a besoin de revoir des fondamentaux : connaissance de l’ensemble des commandes, des divers attelages et branchements, conduite en sécurité, bases avec le matériel d’élevage et les attelages… Et à ce niveau, la piste de la formation externe est privilégiée.

 

Plusieurs dispositifs auraient pu être mobilisés : le contrat de professionnalisation avec le GEIQ, les dispositifs de Pôle-Emploi, AFPR et POE, l’AEF Emploi dispositif du FAFSEA (voir encadré)… Au vu des spécificités de la demande, le choix se porte au final sur la POE (Préparation Opérationnelle à l’Emploi). Noémie est stagiaire en formation pendant 5 semaines : elle a d’abord été en tutorat à Missillac pendant trois premières semaines pour prendre de l’autonomie sur l’élevage de canards, puis elle est actuellement pour 10 journées en formation conduite de tracteur.

Aurélien BURBAN et Noémie MOY, qui sera bientôt plus à l’aise avec le tracteur !

Aurélien BURBAN et Noémie MOY, qui sera bientôt plus à l’aise avec le tracteur !

Dans ce dossier, les étapes se sont donc enchaînées rapidement notamment du fait d’une collaboration efficace entre les service emploi de la chambre et le service entreprise de Pôle-Emploi Trignac : premier contact avec le conseiller GRH de la chambre le 09 février, mise en relation avec la candidate le 13 février, demande de période d’immersion le 21 et mise place du 6 au 10 mars, signature de la POE le 21 mars et début de la POE le 3 avril. Au terme de cette période, Noémie débutera le 11 mai son CDI.

 

Des dispositifs pour faciliter l’acquisition de compétences avant recrutement :

POE et AFPR : dispositifs de Pôle Emploi, pour des contrats d’au moins 6 mois (au moins 12 pour POE), qui permettent la mise en place de parcours de formation adapté au poste à pourvoir ; sur cette période le candidat est stagiaire, rémunéré par Pôle-Emploi.

AEF Emploi : dispositif du FAFSEA qui permet de vous faire accompagner pour la mise en place d’un plan de formation interne en début de contrat (entreprise de moins de 11 salariés, contrat à temps plein d’au moins 6 mois) ; une partie du temps du salarié et du tuteur est indemnisée.

GEIQ AGRIQUALIF PAYS de la LOIRE : le GEIQ est employeur à votre place le temps d’un parcours de compétences ; le salarié du GEIQ est chez vous quand il n’est pas en formation (en entreprise 80 à 85 % de son temps de travail) et la mise à disposition est facturée au temps réel.

 

 

commentaires

Haut de page