Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stages d'été des BP REA saliculture

par Frédéric Miché 29 Août 2013, 08:41

Le stage de fin d’été des BP REA saliculture touche à sa fin, après l’année de formation théorique, c’est le verdict du terrain.

Quelles ont été les perceptions de ces semaines de stage par les stagiaires 2012-2013? Nous avons demandé à deux d’entre eux leurs impressions.

Bien sûr, ce n’étaient pas les premiers contacts avec le marais, mais, ces semaines de stage, avec la récolte des sels, récompensent le travail de préparation de l’hiver et du printemps. Comment Morgane et Matthieu ont-ils perçu les apprentissages techniques sur leurs salines respectives?

« J’ai vite pris mes repères pour optimiser la gestion de l’eau » explique Morgane, « j’ai eu des difficultés à dourer correctement mes œillets, ils sont un peu bancales », tout est affaire de compromis et d’anticipation, surtout avec cet été à météo instable précise-t-elle. Matthieu a apprécié l’encadrement de son maître de stage : « il m’a laissé faire des erreurs, et m’a appris à les rectifier efficacement ». Tous les deux se sont rassurés pendant ces semaines, et sont autonomes pour la gestion de leurs salines.

Le stage d’été est une période privilégiée, et peut-être unique dans le déroulement d’une carrière de paludier, pour prendre le temps de la rencontre avec d’autres professionnels, d’échanger sur leurs techniques et de bénéficier de « leurs trucs et astuces ».

Stages d'été des BP REA saliculture

Morgane témoigne : «grâce à des séances de perfectionnement avec Philippe et Maxime, j’ai amélioré ma façon d’algir le las, je dépense moins d’énergie». Matthieu est bien conscient de la nécessité de ces rencontres : « j’ai beaucoup à apprendre avec les autres paludiers qui sont toujours ouverts, et savent me conseiller si je leur demande». Pour Morgane, il ne faut pas hésiter à demander des conseils à différents paludiers autour de soi, pour résoudre des problèmes, pour s’intéresser à leur façon de travailler, de percevoir le marais, la météo, « j’ai besoin de ce partage d’expérience pour progresser et tout simplement créer du lien avec les personnes qui travaillent autour de moi »

Morgane et Matthieu ont passé des semaines bénéfiques sur le plan des apprentissages, que ce soit sur les aspects techniques, comme la gestion de l’eau et les phases de récolte, mais également sur le plan de l’organisation du travail, un bon rythme de travail garantissant une bonne endurance physique.

Au-delà des apprentissages techniques, ils ont compris qu’il fallait développer tous leurs sens pour bien apprécier le marais, l’eau le vent, la saline…belle immersion dans un métier où il y a tout le temps à apprendre.

Frédéric, à droite succède à Emmanuel comme coordinateur de la formation saliculture sur le site de La Turballe. Pour en savoir plus consulter le blog formasel  http://forma.sel.over-blog.com/

Frédéric, à droite succède à Emmanuel comme coordinateur de la formation saliculture sur le site de La Turballe. Pour en savoir plus consulter le blog formasel http://forma.sel.over-blog.com/

commentaires

Haut de page