Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Former au poste en entreprise : une piste pour des exploitations en difficulté de recrutement

par Marc Le Jallé 20 Février 2013, 05:36

Nastasia apprend son métier sur le tas !

En mai 2012, Hervé LACIRE est en grosse difficulté de recrutement : il recherche depuis fin 2011 un porcher polyvalent. L’entreprise est pourtant attrayante : bonnes conditions de travail, excellents résultats techniques, fonctionnement en équipe avec partage des tâches. Mais les contacts ont été rares, et souvent compliqués …

Accompagné par le conseiller RH de la Chambre, décision est prise de cibler des candidats peu expérimentés : il leur sera proposé une formation au poste de travail dans l’entreprise. « Je veux bien former quelqu’un, mais il faut qu’il ait déjà une bonne idée de ce qu’on fait en porcherie », précise Hervé ; « ici il faut de la rigueur, le goût pour le travail soigné, et le candidat doit avoir une bonne capacité d’apprentissage, ….niveau Bac minimum ». Une recherche très active auprès des partenaires locaux de l’emploi n’aboutit pas ; le réseau ANEFA permet de repérer une jeune femme de Dunkerque, Nastasia POUDONSON. Agée de 25 ans, elle est titulaire d’un BTS PA, mais son expérience agricole est très limitée : « je n’ai que 3 mois de stage en agriculture au total avec 2 semaines en production porcine ». Cette courte expérience l’a convaincue que le métier de porchère est fait pour elle, mais les opportunités sont rares dans le Nord.

Former au poste en entreprise : une piste pour des exploitations en difficulté de recrutement

La motivation et les compétences de Nastasia intéressent Hervé, mais « elle est loin de pouvoir être opérationnelle au quotidien ! Y’en a pour des mois… » ; Pour faciliter ce recrutement et favorisé la formation au poste, le conseiller RH construit avec Pôle Emploi un programme d’acquisition de compétences : 2 mois pour former dans la porcherie avec un statut de stagiaire pour Nastasia, réalisé dans le cadre d’une AFPR*. Le bilan en fin de période est très concluant : pour Hervé et Clément, responsable de la maternité : « elle prend très à cœur ce poste et s’implique beaucoup, accepte sans objections toutes les tâches » ; « Il y a une grande exigence de qualité et je suis très motivée par ce challenge » confirme Nastasia « l’ambiance de travail est bonne et Clément explique toujours très bien ce qu’il faut savoir maîtriser ». Pari réussi donc pour les deux parties !

commentaires

Haut de page