Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le coaching : phénomène de mode ou posture ?

par Christine Lemeunier 31 Mai 2017, 09:11 enseignement agricole

L’UNREP (Union Nationale Rurale d'Éducation et Promotion) rassemble une centaine d’établissements d'enseignement et de centres de formation par apprentissage et continue. Certains membres de ce réseau se sont réunis le 17 mai dernier à l’occasion de la « commission Accompagnement psycho-social de l’apprenant » qui a vocation d’échanger sur les pratiques des équipes pédagogiques et éducatives face à des cohortes d’apprenants afin d’améliorer leur accompagnement.

 

Si par le passé, cette assemblée s’était déjà préoccupée des difficultés d’apprentissage des DYS (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie…) ou bien de l’intégration des générations Y, voire Z, dans notre société ; c’est de l’intervention d’un coach au sein d’un établissement de formation dont il était question ce jour-là.

 

On retrouve aujourd’hui le coaching à toutes les sauces en dans toutes les revues. Mais quelle place peut-il avoir en formation ? Faut-il prendre chaque apprenant par la main ? Et au fait, de quoi s’agit-il exactement ?

 

Eric Croué, formateur au Centre de formation de la Chambre d’agriculture 44 et coach de surcroit, précise qu’un coach ne doit pas exercer son influence sur la personne qu’il accompagne. Cette dernière reste responsable des objectifs qu’elle s’assigne et du plan d’actions qui en découle. Charge au coach d’être maître du cadre et des processus et surtout d’adopter une posture d’écoute bienveillante. Il n’est pas expert du sujet, ce n’est pas lui qui sait…

 

Eric Croué, formateur au Centre de formation de la Chambre d’agriculture 44, était l'animateur de cette journée.

Eric Croué, formateur au Centre de formation de la Chambre d’agriculture 44, était l'animateur de cette journée.

Nathalie Biry de l’Ecole d’Horticulture et de Paysage de Roville aux Chênes dans les Vosges (coach également) rajoute « je ne suis pas là pour dire aux apprenants ce qu’ils doivent faire…» et utilisant la métaphore du train «…je m’adapte au voyage de chacun ».

 

C’est donc l’art d’accompagner sans orienter à l’aide d’outils, de méthodes pour atteindre des objectifs précis, définis par le ou les coachés. Parce que : oui, ils peuvent être plusieurs.

 

D’ailleurs ce jour-là, la Direction Emploi Formation de la Chambre d’Agriculture 44 a présenté la manière dont elle a réorganisé sa chaîne de travail en utilisant le coaching d’équipe. Bien que ce processus ait été long, les effets induits se sont avérés extrêmement positifs pour tous, faisant émerger une organisation du travail plus cohérente.

 

Cette posture de coach-facilitateur a pu être « éprouvée » par tous les participants de la commission via des mises en situation concrètes. Chacun a mesuré l’efficacité de cette approche et est reparti avec l’envie de mieux appréhender ce mode si singulier. Il pourra être intégré au schéma d’accompagnement de l’apprenant ou au management de l’équipe pédagogique-éducative.

commentaires

Haut de page