Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En BPREA, le début d’une longue et belle réflexion sur son projet professionnel mais pas que !

par Laurence Le Métayer Morice 6 Février 2017, 08:05 Formations qualifiantes

A la Chambre d’Agriculture de Loire Atlantique, ce mercredi 1er février, les portes extérieures de la salle de conférence sont grandes ouvertes. Ce n’est pas seulement le fait de la douceur printanière du jour mais le fruit de l’effervescence qui s’y passe. Sous la conduite de Cécile MORAND et Frédéric MICHE, les 92 stagiaires en BP REA restituent l’analyse de leur première visite d’exploitation sur le thème « Mon projet en agriculture dans son environnement territorial et sociétal ». La formation BPREA, conduite au centre de formation, s’articule autour du projet du stagiaire.

Lundi 30 janvier, les stagiaires ont réfléchi individuellement et collectivement à leur projet professionnel mais pas que…..Le regard croisé permet aussi d’approfondir cette réflexion qui s’inscrit dans un projet de vie. Les priorités des uns et des autres en matière de revenu, de travail, de qualité de vie, d’autonomie, de bien-être, de mode de production sont sources de débat. « Je n’ai pas peur de travailler 70 heures par semaine » dit l’un….. « Tu as prévu d’avoir des enfants ? moi et mon conjoint, nous avons prévu une installation à taille humaine qui nous permette d’être disponibles pour nos trois enfants en bas âge » dit l’autre….. « Je ne pouvais pas quitter le marais, le travail dans ce milieu, me fait du bien » dit encore un autre…. « Je veux avoir mon propre atelier pour ne pas être considérée seulement comme femme d’agriculteur ». L’exercice était aussi de travailler sur ses propres valeurs, ses propres finalités et les décisions qui sont et seront prises.

En BPREA, le début d’une longue et belle réflexion sur son projet professionnel mais pas que !

Riches de ce partage, et d’un travail sur la durabilité, mardi 31 janvier, 6 groupes d’une quinzaine de stagiaires sont allés rencontrer des agriculteurs sur différents territoires, dans des productions et des systèmes divers. Au programme : identifier les compétences nécessaires pour conduire une exploitation agricole, mesurer les interactions avec le territoire et la société mais aussi et surtout écouter les témoignages des hommes et des femmes installés depuis quelques années. Les messages des agriculteurs rencontrés furent d’une grande profondeur et d’une grande authenticité : « quand on s’installe avec la belle-famille, le mari, les parents, il faut faire sa place » ….. «Nous avons choisi cette exploitation parce que le cédant n’habitait pas à côté »…. « Il est préférable d’être en couple avant de s’installer, pour pouvoir partager ses préoccupations, ne pas être seul »…. Mon exploitation, c’est vrai, c’est un petit bateau, mais elle avance….j’ai pu faire face à ces 2 crises laitières …j’investis peu à peu….je suis en CUMA, ça permet de réduire les coûts mais aussi d’échanger….la formation c’est important, ça permet de sortir de chez soi et de confronter nos pratiques »… «En s’installant en couple sur l’exploitation, il ne fallait pas faire d’erreur : nous avions une famille à faire vivre »….et bien d’autres messages de passion du métier, de bon sens, de lucidité.

Des messages relayés par la Présidente de la Direction Emploi Formation, Annie HUPE: « Cela fait plaisir aux élus et professionnels que nous sommes de voir autant de stagiaires avec un projet en agriculture tout en rappelant la réalité de l’activité agricole. N’oubliez pas que l’agriculture est une activité économique et tout le monde ne peut pas produire et vendre en circuit court. Sur les territoires, toutes les agricultures ont leur place ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Tagrart 09/02/2017 10:03

Naguère enseignant, intervenant en divers stages de formation continue, j'apprécie, à sa juste valeur, le riche contenu de la formation préparatoire au BPREA.

Haut de page