Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Partenariat et échanges avec le gouvernorat de Mahdia

par Marc FOUGERE et Michel HIVERT 27 Octobre 2016, 07:23 Coopération internationale

« Nos échanges bilatéraux ont porté leur fruits ces dernières années » Ainsi s’exprime Salem DAHMEN, le directeur de l’élevage et des pâturages de Mahdia. Pour étayer ses propos lors de la réunion de bilan au siège du Commissariat régional au développement agricole de Mahdia en Tunisie, il tient à préciser « nous avons réussi de belles choses avec le département de Loire-Atlantique et sa chambre d’agriculture ses 6 dernières années grâce à des échanges entre producteurs et techniciens, amélioration des techniques d’insémination, contrôle des pots trayeurs, renforcement des techniques d’élevage et mise en place de stabulation libre, avancée notable sur la paiement à la qualité du lait ».

Bilan des actions réalisées depuis 6 ans au siège du CRDA

Bilan des actions réalisées depuis 6 ans au siège du CRDA

Effectivement les avancées sont notables, mais elles sont lentes dans cette deuxième région laitière de Tunisie comme tient à le souligner Ali KLEBI, le PDG de l’usine de transformation Vitalait qui collecte presque l’ensemble de la production laitière : « Avec une grande majorité de ferme de moins de 5 vaches nous regrettons la faible professionnalisation des éleveurs qui ont font une activité d’appoint, d’où des problèmes de qualité du lait. Pour nous, tout se joue sur le renforcement de l’accompagnement de ces acteurs et des actions de  formation. Il tient à préciser son propos : « Les échanges de pratique avec des éleveurs français c’est bien mais nous avons besoin chez nous de fermes écoles pour que le plus possible d’éleveurs en profite ». 

Ali Klebi à droite

Ali Klebi à droite

Notre département a assis son développement agricole sur un réseau de fermes de référence qui facilitent ainsi l’échange de pratique entre professionnels. Celles-ci ont été mises en place grâce  l’appui de la Chambre d’Agriculture. Lors du bilan final de cette courte mission Mohamed BOUDEN, le gouverneur de Mahdia a souhaité que le partenariat sur le volet agricole avec la Loire-Atlantique évolue dans ce sens  « Nous souhaitons que des agriculteurs de votre réseau puissent, à leur tour faire part à leurs homologues tunisiens de leur expérience pour remplir cette mission de fermes-écoles ». Autre volet de travail possible celui de la formation et l’échange de jeunes agriculteurs. En effet la Tunisie peine à installer et à faire grandir en compétences des jeunes éleveurs. Peu aspirent à rester sur des exploitations de petite taille où le revenu est plus qu’aléatoire. Aussi avec l’Union des coopératives de Mahdia nous avons la volonté de mettre en avant la dynamique de certains jeunes agriculteurs pour donner envie d’être les acteurs de leur développement.

Les perspectives de la coopération agricole ont été discutées avec le gouverneur en fin de mission

Les perspectives de la coopération agricole ont été discutées avec le gouverneur en fin de mission

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page