Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Génération « pourquoi ? »

par Christine Lemeunier 2 Juin 2016, 07:21

Il parait que le fossé générationnel se creuse dans notre société entre les baby boomers (nés entre 1945 et 1965) et l’arrivée des jeunes nés après 1978 qu’on appelle aussi « la génération Y » ou « génération why ». Ils seront 40% des collaborateurs en 2020. Chaque génération est le produit de son époque. Et force est de constater que des points de frottement entre jeunes et moins jeunes viennent gripper aujourd’hui le bon fonctionnement de l’entreprise. Les managers sont déboussolés et les jeunes perturbés (70 % d’entre eux se plaignent des conflits internes à l’entreprise). On ne se comprend pas. Et ce problème d’intégration des jeunes dans le milieu professionnel ne se résoudra pas si on ne s’en préoccupe pas. Le coût humain et économique de cette situation ne fait qu’augmenter d’année en année.

C’est ce qu’est venue expliquer Catherine TANGUY de FAROS Institut (neurosciences appliquées), co-auteure de « Génération Y mode d’emploi – intégrez les jeunes dans l’entreprise», le 10 mai dernier à la Direction Emploi-Formation de la Chambre d’agriculture 44.

Génération « pourquoi ? »

Comme l’a précisé Bruno Chauveau, formateur du Centre Agroéquipement de Nozay lors de cette journée «… nous voyons aujourd’hui des jeunes qui quittent leur apprentissage sans que les raisons soient identifiées… et le comportement de certains stagiaires en situation de formation nous laisse dans l’étonnement…. ».

Si comprendre c’est transformer, il est urgent non seulement de comprendre mais d'agir concrètement pour mettre l'énergie et la créativité de cette jeunesse aux multiples qualités au service de la création de valeur.

Et oui, Catherine Tanguy nous fait remarquer que ce serait une extraordinaire opportunité de développement car cette génération serait câblée pour le futur.

Pour réussir, elle a évoqué 4 grands leviers :

  • l’individualisation : une prise en compte des particularités personnelles de chaque individu,
  • la notion de tribu : une organisation du travail dans laquelle chacun est contributeur,
  • la cohérence des discours avec la réalité du travail,
  • le fun : des chalenges, des défis mais dans un climat serein et avec de bonnes conditions de travail.

Alors, si de nos différences nous faisions des complémentarités pour construire le monde de demain… ?

commentaires

Haut de page