Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur la route du sel, du marais Guérandais à l’Ile de Ré

par Sandrine LANDRIAU 11 Mars 2016, 07:30 Formation en saliculture

C’est parti pour une nouvelle saison !

La tournée des réunions d’information collective a démarré le 4 mars dernier à la Turballe, dans les locaux du centre de formation de la Chambre d’agriculture.

Tous se projettent en tant que paludier saunier mais il n’y aura que quelques élus au bout du chemin : objectif « être admis à la formation du « Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Agricole Salicole ».

La route du sel se poursuivra le 25 mars sur l’Ile de Noirmoutier dans la commune de l’Epine, pour une seconde édition d’information auprès du public. Cette demi-journée permettra de faire un petit tour du côté des salines afin d’échanger avec les professionnels locaux. Isabelle Blanchard et Hervé Boche, compagnons de ce voyage permettront de toucher de plus près les conditions professionnelles du métier de saunier.

Le vent portera pour finir à Ars en Ré, le vendredi 1er avril. Non ce n’est pas un Poisson d’avril ! Frédéric MICHE, coordinateur pédagogique de la formation présentera la condition sinequanone pour réussir la formation : la collaboration maitre de stage et candidat. Deux tiers de la formation sont acquises sur le terrain, la relation de ce duo inaugure le succès de l’acquisition de compétences. Et pour finir ce périple, une vue d’ensemble des palettes de financements sera présenté. N’oublions pas que le Conseil Régional des Pays de la Loire a inscrit pour la 37e année consécutive, la volonté de financer cette formation pour les demandeurs d’emploi avec le concours du Fonds Social Européen.

Sur la route du sel, du marais Guérandais à l’Ile de Ré

Le Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Agricole Salicole exige beaucoup de travail personnel, et une implication constante tout au long de la formation. Ça tombe bien, être saunier c’est être endurant ! Devenir saunier, c’est endosser le rôle de producteur, c’est faire des choix de stratégie commerciale, de diversification éventuelle en intégrant un volet accueil du public par exemple. C’est aussi devenir un acteur important du territoire de production qui façonne le paysage, qui fait vivre une activité traditionnelle et qui donc participe à affirmer l’identité de ce territoire.

Ces rendez-vous d’information sont ouverts à tous (pour des raisons d’organisation, il est préférable de signaler sa participation au 02 53 46 60 53).

commentaires

Haut de page