Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Groupe de travail du réseau UNREP pour renforcer l'accompagnement de l'apprenant

par Michel Hivert 11 Décembre 2015, 16:49 Formations qualifiantes

« L’accompagnement pédagogique et social de l’apprenant est au cœur de notre projet des orientations de notre mouvement et nous voulons renforcer cette posture d’aide et d’appui tant pour les apprenants que pour les formateurs » a tenu à affirmer Hervé BIZARD, directeur de l’UNREP* début décembre lors de la mise en place d’une commission sur «l’accompagnement psychosocial de l’apprenant». Il tient à ajouter « nous avons validé lors de notre dernière assemblée générale la proposition du Centre de formation de la Chambre 44 juin dernier, d’animer un réseau d’échange de pratique ouvert à l’ensemble de nos établissements de formation initiale et des équipes pédagogiques et éducatives ».

Hervé BIZARD, le directeur de l’UNREP

Hervé BIZARD, le directeur de l’UNREP

Les six établissements réunis lors de cette première journée de travail ont fait le constat de situations tendues auxquelles sont confrontés les équipes éducatives en formation initiale et apprentissage. Michel THIBULT de directeur des études au Lycée Agricole de GIGNAC dans l’Hérault a fait état « d’un accroissement des problèmes d’échec scolaire dus à des difficultés d’apprentissage et méthodologiques, des problématiques «Dys», des publics jeunes de plus en plus fragiles socialement avec l’accroissement de familles monoparentales ou défaillance éducative parentale… ». Même constat pour des apprenants de la formation continue qualifiante, comme le rapporte aussi Yves Causse, directeur de l’ADPSA de l’Aveyron : « Nous avons de plus en plus de stagiaires qui portent parfois des problématiques personnelles ou sociétales fortes (précarité, addiction), ou qui ont des comportements en groupe parfois «adulescents». Nous avons aussi à faire à un public en reconversion professionnelle qui découvre parfois un monde professionnel nouveau avec un décalage culturel parfois fort entre leur projet et la réalité ».

Les équipes pédagogiques et éducatives se disent parfois démunies par ces «nouveaux comportements», avec parfois des attitudes glissant sur du corporatisme «ce n’est pas mon boulot» au défaitisme «je ne sais pas faire» mais des initiatives intéressantes ont vu le jour dans nos établissements qui peuvent être modélisées comme le rapporte Victor GRAMMATYKA du Centre éducatif et de formation professionnelle du Mesnil-Théribus dans l’Oise ;« pour les jeunes en formation initiale, nous avons mis en place des classes de remédiation et de prise en compte des particularités (dys), des espaces de groupes de paroles avec des familles, des stratégies d’écoute renforcées des équipes éducatives… ».

Même chose pour la formation continue comme en témoigne, Christine LEMEUNIER pour le centre de Formation de la Chambre 44 ; « nous avons mis en place depuis quatre ans un plan de formation pour mieux accompagner les équipes pédagogique et éducative sur cette mission d’accueil et d’accompagnement des publics perçus «difficiles», avec également la création d’une permanence tenue par deux psychologues tant pour les stagiaires et pour l’équipe… Une expérience bien vécue et extrêmement positive pour l’ensemble des acteurs ».

Ce travail en réseau basé sur des échanges de pratiques va se poursuivre et s’amplifier dans les prochaines semaines et la commission nouvellement formée souhaite également travailler en 2016 sur des thèmes liés aux troubles cognitifs spécifiques, troubles du langage et des apprentissages, comme la dyslexie, la dysorthographie, la dyscalculie… et au coaching d’équipe.

* Le Centre de formation de la chambre fait partie de la 3ème famille de l’enseignement privé agricole, l’UNREP (Union Nationale Rurale d’Éducation et de Promotion). Les deux autres sont l’UNMFR (Union Nationale des Maisons Familiales et Rurales) et le CNEAP (Conseil National de l’Enseignement Agricole Privé).

commentaires

Haut de page