Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les UCARE : une spécificité du BPREA

par Bernard Guillamot 22 Mai 2014, 07:56

Dans le cadre de leur formation, les stagiaires BPA ou BPREA présents au centre de formation de la chambre d’agriculture peuvent choisir 2 options appelée UCARE (Unités capitalisables d’adaptation régionale ou à l’emploi). Ceci leur permet de choisir parmi les modules proposés par leur centre de formation ou par un autre centre de formation en France. Les candidats qui ont des projets particuliers peuvent ainsi suivre une formation spécifique correspondant à leur projet professionnel.

En 2014, l’UCARE qui a obtenu le plus de succès est la suivante : « conduite une activité en agriculture biologique ». Elle a été déclinée en 3 sous options, maraichage, élevage et viticulture. Au cours de la semaine de formation, les stagiaires ont pu connaître les éléments du cahier des charges de l’agriculture biologique, étudier les modes de conduite spécifiques à l’agriculture biologique et rencontrer des exploitants la pratiquant. Ce module de formation permet aussi de donner quelques informations sur la biodynamie.

Une UCARE qui intéresse beaucoup de candidats également est celle qui permet d’approfondir le fonctionnement d’une exploitation sous forme sociétaire (GAEC, EARL, SCEA,….).Cette formation répond aux attentes des participants qui ont un projet sociétaire pour 75% d’entre eux. Ils ne seront que 6 à suivre l’initiation aux enregistrements comptables mais ce sera pour mettre leurs connaissances en application dès l’installation.

Les stagiaires BPREA écoutent les explications d’une conseillère spécialisée à  la station expérimentale de Kerplouz (Chambre d’Agriculture du Morbihan) qui est un outil de formation pour le maraichage en agriculture biologique.

Les stagiaires BPREA écoutent les explications d’une conseillère spécialisée à la station expérimentale de Kerplouz (Chambre d’Agriculture du Morbihan) qui est un outil de formation pour le maraichage en agriculture biologique.

Et quand la proposition du centre de formation n’est pas suffisante, les stagiaires peuvent s’inscrire dans un autre centre de formation. En 2014 ils sont 4 à suivre une formation transformation des produits végétaux au CFPPA de La Roche/Yon. Cinq autres se sont déplacés jusqu’à la MFR de Chauvigny (Haute vienne) pour suivre une formation sur les plantes aromatiques et médicinales. Anne s’est initiée à la conduite d’un attelage avec un cheval en Vendée, Thomas s’est inscrit dans un centre du Jura pour une formation sur la fabrication de pain, Gaëlle s’est déplacée jusqu’à Nyons dans la Drome pour s’initier à l’apiculture.

Certaines des formations proposées attirent les jeunes d’autres centres de formation pour des candidats installés ou en voie d’installation qui veulent suivre une formation adaptée à leur projet, à l’instar de Jeffroy qui a pu suivre l’UCARE consacrée à l’arboriculture en agriculture biologique.

Les UCARE répondent bien à leurs objectifs, s’adapter au projet des candidats. Elles sont un élément important à la personnalisation du parcours de formation.

commentaires

Haut de page