Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actions pédagogiques en saliculture : transmission de savoirs sur le terrain

par Frédéric Miché 14 Mai 2014, 17:12 Formation en saliculture

La formation BPREA saliculture proposée par la chambre d’agriculture de Loire-Atlantique se déroule essentiellement à La Turballe, où le centre de formation dispose d’une salle. Cette situation de voisinage avec les marais salants est un atout important qui permet de privilégier une formation le plus possible sur le terrain en contact direct avec les producteurs. La proximité des lieux de travail, et la rencontre avec les paludiers, sont les deux facteurs essentiels pour une bonne transmission des savoirs.

Les expériences des producteurs comme encyclopédie :

Ces rencontres avec les professionnels le plus souvent passionnés permettent d’avoir une bonne approche du métier. L’observation du milieu, la compréhension de la météo, la prise décision de mettre en route tel ou tel chantier sont autant de points à partager avec les producteurs. L’intervention de plusieurs paludiers expérimentés a l’avantage de faire la démonstration qu’il n’y a pas qu’une manière de travailler. Le geste doit être adapté à l’acteur mais également au terrain en fonction de ses caractéristiques, ou encore en fonction de la météo ou des conditions environnementales. Ce sont toutes ces connaissances empiriques, tous ces ressentis qui font la subtilité du métier. C’est par cette formation à ciel ouvert, sur le terrain que ces apports sont les plus pertinents.

La rencontre avec les paludiers se concrétise d’avantage encore par la rencontre avec le maître de stage qui suivra le stagiaire tout au long de son année de formation. Comme le témoigne Anthony, « Mon tuteur m’a apporté beaucoup de conseils techniques mais également des apports historiques du marais. J’ai profité de son expérience du métier pour comprendre et enrichir mes connaissances du milieu. J’ai également pris conscience de l’importance de la gestion de l’eau », c’est souvent de cette rencontre que dépendra la réussite de l’installation du futur paludier.

Le groupe de formés en situation pratique

Le groupe de formés en situation pratique

Les apports scientifiques valident les gestes empiriques.

Au-delà des apports pratiques réalisés tout au long du calendrier salicole, les gestes empiriques réalisés depuis des générations sont validés par des apports scientifiques. Ces corrélations entre les pratiques et les données scientifiques sont réalisées en salle, mais également sur le terrain pour une observation concrète du milieu in-situ. Ce métier qui tisse des liens intimes avec son milieu demande une bonne compréhension des données environnementales, ainsi un point particulier est mis sur la connaissance de l’écosystème marin et du marais. Là encore la rencontre avec des scientifiques passionnés est un gage de qualité des apprentissages.

Objectif : responsable d’exploitation agricole

Etre paludier au vingt et unième siècle, c’est posséder les gestes techniques, mais c’est également être capable de s’investir sur un territoire et dans une filière économique contemporaine. Là encore, la formation propose la rencontre avec les acteurs des territoires de production et des différentes structures de la filière « sel ».

En conclusion, les deux mots clés de cette année de formation en BPREA saliculture pourraient-être : rencontre et analyse.

Le groupe sur un chantier sur l'Ile de Ré

Le groupe sur un chantier sur l'Ile de Ré

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page